Il peut se passer plusieurs années sans en casser une seule puis on en casse trois la même semaine. Le contraire arrive aussi, on s'était fait une raison, toujours une deuxième guitare en spare, et puis un beau jour la casse cesse. Mystère, mystère ! Un mystère que nous allons essayer d'éclaircir en distinguant deux familles de causes :

Première famille : les causes mécaniques

La casse arrive le plus souvent au ras du trou de la mécanique (1) ou à l'avant du point de contact du pontet (2). Sur une Strat ou une Tele elle peut encore casser à la sortie du bloc cordier (3). 

 

Coté mécanique (1) ça vient généralement d'une "bavure" métallique à la périphérie de trou de passage de la corde il suffira de repolir cette arrête pour que la casse cesse.
Coté chevalet, à la sortie du bloc cordier (3) il conviendra encore d'arrondir légèrement la périphérie de trou, mais de façon plus prononcée, à l'avant, là où la corde repose.

Parmi les causes mécaniques ou peut citer une situation aggravante : un mauvais maintien du pontet provoquera un écrouissage plus intense de la corde, favorisant ainsi la casse. C'est une raison identique qui fait que les pontets "à rouleau" ont aussi tendance à faire casser plus souvent.

Venons en maintenant au cas le plus courant : la casse au sommet du pontet (2). Certes le pontet peut être parfois oxydé ou la gorge mal marquée ou alors le pontet contiendra des impuretés qui abrasent la corde, ici aussi on rafraichira la surface et on polira l'ensemble mais franchement ça ne marchera qu'une fois sur dix ou vingt.

On en vient donc à la deuxième famille de causes, la plus importante, celle qui représente la presque totalité des cas, celle que l'on ose pas nommer !

Intermède

Pendant des années j'ai cassé des cordes en quantité ! J'ai passé des nuits à polir et repolir les pontets de mes guitares, refaire les gorges et même les donner à re-chromer parfois, rien n'y faisait je cassais toujours autant ! J'ai tendance à martyriser mes cordes, mon jeu est plutôt "bourrin" et j'acceptais de casser souvent... Jusqu'au jour où j'ai compris...

Seconde famille : d'obscures raisons que la raison ignore...

Un beau jour (ou peut-être une nuit) des cordes absolument neuves et montées avec soin, pourtant deux qui m'abandonnent en répétition sur le même morceau. Et je me suis souvenu. J'ai compris que je cassais presque toujours sur des morceaux où je ne me sentais pas à l'aise ou que je n'aimais pas jouer. 

Par la suite j'ai essayé des calmer mon jeu, particulièrement sur ces morceaux "pénibles" et j'ai réalisé que l'on peut jouer très fort (vraiment très fort !) de la main droite sans jamais casser de cordes, on casse quand on joue "mal" ou "tendu".

Cela s'est presque toujours vérifié et confirmé par la grande majorité de ceux à qui je l'ai expliqué : c'est le guitariste qui casse les cordes, le gui-ta-riste !

Mesdames et Messieurs, vos guitares sont innocentes ! (la plus part du temps)

Note :

Quatre jours seulement après la publication de cet article je jouais avec des amis et j'ai cassé deux fois, ils m'ont vanné grave ! Comme quoi on ferait souvent mieux de la fermer. Cet incident n'invalide en aucun cas ma publication !

 

Guitares et basse Leduc, 12 rue du Pont F-57655 Boulange | tél: +33 382 53 16 16 | guitare@leduc.fr
www.leduc.fr | les sites web de 2010, de 2006 et de 2002 | facebook | questions fréquentes (FAQ)