•  L'entretien d'un instrument neuf...

Lorsqu'on s'en occupe un peu une finition cirée est beaucoup plus durable qu'un vernis et assure une bien meilleure stabilité de l'instrument.

La première année il convient d'effectuer un cirage soigné chaque mois, à l'aide d'une cire liquide incolore. J'avais l'habitude de recommander des cires à base de cire d'abeille car elles sont plus durables, mais j'ai récemment essayé des cires synthétiques qui fonctionnaient bien aussi, voir votre droguiste favori, ou à défaut le supermarché local !

Il ne faut pas mettre trop de cire car les surfaces seraient un peu "collantes", appliquer donc une fine couche, essuyer dans le sens du fil du bois, laisser sécher, (10 minutes c'est pas mal, une nuit, c'est mieux) astiquer énergiquement.

Plus on cire, moins souvent on aura besoin de le faire, et plus petite sera la quantité de cire nécessaire.

Chaque mois de la première année est une bonne fréquence, à chaque changement de cordes ensuite ou au moins une fois par an (pour ceux qui ne changent jamais de cordes!).

 

  •  Quelle cire utiliser, quelles parties dois-je cirer ?

Quelle cire utiliser ?
Il faut utiliser une cire liquide et incolore. Liquide : pour la facilité et la finesse d'application (mais ce n'est pas impératif). Incolore : je vous laisse deviner pourquoi.
Je recommande des cires à base de cire d'abeille car elles sont plus durables, mais j'ai essayé plusieurs cires synthétiques qui fonctionnent bien aussi.
L'important étant la régularité de l'entretien.

Quelles parties dois-je cirer ?
On ce cire pas la touche ! On ne cire pas les vernis !
Pour le néophyte, il n'est pas toujours évident de savoir si une surface est cirée ou vernie. Si l'aspect général est très brillant , c'est probablement un vernis ! Assez souvent on peut voir l'épaisseur de la couche de vernis à cause de la diffraction de la lumière qui la traverse. Un vernis est plus froid au toucher. Les pores sont recouverts par la couche de vernis, ou s'ils sont visibles, ils forment un creux aux bords arrondis. Dans le cas d'une finition cirée, les bords du pore sont plus nets, ou s'il sont remplis par la cire, on peut observer une différence d'aspect entre le pore et la surface qui l'entoure.

Et pour la touche ?
Pas de cire ! Un nettoyage régulier avec un chiffon légèrement humide est très suffisant. Les produits d'entretien pour guitare comme le polish Martin, GHS, Planet-waves ou autres fonctionnent très bien.
Certains recommandent un huilage fréquent mais je ne suis pas de cet avis ! Les touches de mes instruments sont soit vernies (touches en padouk ou en érable) soit traitées pour une meilleure stabilité aux variations d'humidité (touches en ébène, wengue, palissandre ou autres bois très durs et sombres). Dans ce deuxième cas un huilage fréquent peut nuire à ce traitement.
Donc, le huilage c'est une fois par an MAXI ! On met très peu d'huile et on essuie soigneusement ensuite ! L'accumulation tenace de crasse le long des frettes peut être ôtée à l'aide d'un cure-dent (en bois).

 

  •  Comment nettoyer un manche ciré encrassé ?

Le fond du problème est d'empêcher ou au moins retarder le grisaillement de l'érable ciré. Munis-toi d'une éponge neuve, elle doit être humide (c.à.d. normalement essorée), avec un peu de liquide vaisselle essaye de laver les taches de crasse sans toutefois trop mouiller le bois. N'insiste pas trop longtemps. Rince très soigneusement ton éponge, et rince délicatement les zones lavées. Essuie le manche et attends le séchage complet.

Alors seulement tu peux effectuer un cirage comme indiqué au dessus à la rubrique "Entretien d'un instrument neuf".

Guitares et basse Leduc, 12 rue du Pont F-57655 Boulange | tél: +33 382 53 16 16 | guitare@leduc.fr
www.leduc.fr | les sites web de 2010, de 2006 et de 2002 | facebook | questions fréquentes (FAQ)