L'électronique Leduc EL5 n'est plus disponible, elle sera prochainement remplacée courant 2019 par la nouvelle ELX.

L'électronique Leduc EL5

L'électronique EL-5 est réalisée avec des composants sélectionnés, et offre une dynamique et un rapport signal/bruit extraordinaires. Les meilleurs ingénieurs du son ne s'y trompent pas et disent tous la même chose : "une Leduc, à la console, c'est tout à plat !"

L'électronique EL5 comporte deux entrées avec une balance active. Elle offre un contrôle des graves et des aigues, les médiums étant accessibles indirectement à l'aide d'un ingénieux sélecteur qui fait chaque jour davantage la preuve de son efficacité. Dans la première position les médiums (450 Hz) sont à plat, dans l'autre, ils sont corrigés à l'inverse des aigues. Le contrôle d'aigues devient alors un contrôle "creux/bosse". Si on monte les aigues, on creuse les médiums, et réciproquement.

Les fréquences sont fixées aux extrémités du spectre et l'égalisation se fait sur la moitié de la correction, les pentes (dB/Oct) sont donc très douces et ne dénaturent pas la sonorité naturelle de l'instrument. Si l'on désire des son très spéciaux c'est à une pédale ou un effet externe de le faire, pas à l'instrument !

Suivant les micros elle devrait pré amplifier l'EL-5 était fabriquée en trois versions pour adapter précisément le niveau d'entrée de l'électronique aux niveau de" sortie des micros.

Note : Les sorties jack en nylon qui ont équipé mes basses dans las années 90 ont tendance à se fendre au niveau du filetage. Pour les remplacer par le jack Switchcraft que j'utilise actuellement voici le schéma de câblage du jack.

Caractéristiques :

Gains :

Impédance d'entée :
Graves :
Médiums :
Aigus :

Alimentation requise :
dimensions :

 

  3dB (low gain)
13dB (high gain)
1 MOhm, 47pF
+/-15dB@40Hz
+/-7dB@450Hz
+/-15dB@10KHz
+/-12dB@8KHz (High Cut)
9 volts / 1.3mA max @9V
30x40x10 mm

 

L'électronique EL-5 pour micros magnétiques est livrée entièrement pré-câblée, elle fonctionne aussi bien sur une guitare que sur une basse.

Les écrous et rondelles nécessaires sont montés sur les composants.
Les contrôles de Volume, de Graves, d'Aigus et de Balance sont clairement repérés sur le capot du potentiomètre.

L'étiquette du pré-ampli indique les caractéristiques de celui-ci :

niveau d'entrée : Bas pour les micros à fort niveau de sortie comme les soapbars EMG
Medium pour les micros puissants comme les pavés Bartolini
Haut pour les micros normaux, Leduc, Duncan, JB, PB...
atténuation du haut : La plupart du temps et principalement pour les guitares basses, il est préférable d'atténuer légèrement les fréquences les plus hautes du registre, le souffle s'en trouve réduit et la sonorité paraît plus naturelle.
date de fabrication : Elle est généralement manuscrite sur l'étiquette du pré-ampli.

Préparation :

Outillage : Clés à pipe ou à oeil de 8 et 10 mm ou bien petite clé à molette. Fer à souder, soudure étain, briquet pour les gaines thermorétractables, tournevis ou clés allen pour fixer les boutons, pile "carrée" 9 volts (non fournie).

Avant propos : L'installation de l'EL-5 n'est pas très compliquées mais devra être réalisée par une personne dont les connaissances en électronique "audio" sont acceptables. Pour un résultat satisfaisant la cavité électronique qui recevra l'EL-5 devra être blindée. Le blindage est une cage de Faraday destinée à supprimer la plupart des parasites electro-magnétiques. Le blindage n'est pas le propos de cet article, une mise en garde cependant : oubliez le papier aluminium, ça ne fonctionne pas !

L' EL-5 à besoin de 4 trous pour les potentiomètres au diamètre 7 ou 7.5 mm et d'un trou pour le sélecteur des medium au diamètre 6.5 mm. Si l'instrument n'en comporte pas suffisamment et que vous n'êtes pas expert en bricolage, adressez vous à votre luthier local pour percer les trous supplémentaires sans détériorer le vernis de l'instrument. L'emplacement des trous supplémentaires doit être choisi de façon à ce qu'ils soient disposés logiquement à l'utilisation. Généralement le volume est le plus facilement accessible, la balance vient en second lieu, tandis que les contrôles de grave et d'aigu peuvent se trouver un peu plus loin. Je trouve logique de placer les graves du côté du manche ou des cordes et les aigus à l'opposé, Mais nombre de fabricants font le contraire. L'emplacement des trous supplémentaires doit évidemment être choisi de façon à tomber dans la cavité des potentiomètres et à une distance suffisante des parois pour permettre le montage. Le sélecteur des medium ne pourra pas être monté si l'épaisseur de la plaque ou le la table de l'instrument dépasse 4.5 mm. Dans ce cas il faudra réaliser un lamage suffisant dans la cavité des potentiomètres ou sous la plaque qui supportera les potentiomètres. En cas de problème, voir votre luthier local.

Installation :

Une fois ces préalables réalisés, commencer par installer le sélecteur des medium qui doit être maintenu assez fermement lors du serrage. Placer ensuite les potentiomètres en ajoutant éventuellement des rondelles de diamètre 7 mm (Une seule par pot. est fournie) afin que les boutons qui équiperont chaque potentiomètres arrivent à ras de la plaque ou de la table. Serrer les potentiomètres sans forcer sur les pattes où sont soudés les câbles. Je recommande d'orienter les potentiomètres de façon à ce que la fente de axe en position médiane soit perpendiculaire à l'axe de l'instrument. En effet si le bouton de potentiomètre comporte une vis, il est impératif que celle-ci soit alignée à la fente de axe, sinon l'axe sera déformé et le bouton ne tournera pas rond; en outre le vis servira de repère pour la position médiane (O dB).

Les contrôles étant maintenant installés, il convient de voir si vous utilisez un emplacement de pile existant ou si vous placez la pile dans la cavité électronique. Si une pile est déjà en place, la connecter à la place du connecteur de la pile de l'EL-5 en respectant les couleurs puis avec un briquet, réduire prudemment la gaine thermo. destinée à protéger la soudure.
Si vous utilisez des micros actifs, les câbles rouges d'alimentation des micros devront aussi être soudés à cet endroit.

Il ne reste plus qu'à installer la prise jack.
Si le jack est monté sur une plaque rectangulaire ou ovale vissée sur une face extérieur du corps, remplacer le jack existant par celui de l'EL-5. Dessouder et ressouder au besoin les câbles sur le jack s'ils doivent passer par un canal trop petit pour la prise.
Si l'instrument est équipé d'une prise de forme cylindrique vissée par un écrou à l'intérieur de la cavité électronique il faudra la tester pour déterminer la fonction de chaque cosse. Ce type de prise peut avoir 1, 2 ou 3 cosses à souder en plus de la grosse patte de masse. S'il n'y a qu'une seule cosse, il faudra remplacer cette sortie jack par une autre prise pourvue de 2 ou 3 cosses.
Généralement la plus courte des cosses est le "point chaud" qui recevra le câble blanc de l'EL-5. Les autres peuvent varier d'un fabricant à l'autre.
S'il y à 2 cosses à souder, le câble noir de la pile 9 volts ira très probablement sur la cosse longue et le fil noir de l'électronique sera soudé sur la grosse patte de masse.
Généralement s'il y à 3 cosses à souder, la petite est le point chaud : fil blanc de l'EL-5, la moyenne reçoit le fil noir de la pile 9 volts et enfin le fil noir de l'EL-5 sera connecté simultanément à la grosse patte de masse et à la cosse à souder la plus longue.

Connexion des micros

le boitier de l'EL-5 comporte 3 picots voisins du contrôle de balance; ce sont les deux entrées du pré-ampli EL-5, le picot central étant la masse. Le picot le plus proche du contrôle de balance est destiné au point chaud du micro "manche" (se référer à la documentation du fabricant des micros), le troisième (du coté du fil rouge de la pile) recevra le point chaud du micro "chevalet". Les masses des deux micros devront être connectes au picot central.
Certains instruments ont une balance qui fonctionne dans le sens opposé (Micro chevalet quand la balance est à 10), si l'on veut conserver cette particularité, il suffit d'inverser le branchement des micros sur les picots du pré-ampli EL-5.

Enfin :

Penser à souder le câble relié au chevalet de l'instrument sur le capot du potentiomètre de volume. De même éventuellement pour les câbles qui relient les différents blindages de l'instrument.
La mise à la masse des capots des potentiomètres se fait par le blindage.
Si la pile est placée dans la même cavité que l'EL-5 et les potentiomètres il conviendra de l'emballer dans un matériau isolant (plastique, papier...) pour prévenir des contacts inopportuns, voir même dommageables. Lors du branchement de l'instrument sur un amplificateur, s'il se fait entendre un vrombissement très puissant, c'est probablement un défaut de connexion de la masse du jack, s'il n'y a pas de son du tout, vérifier la pile (présence, charge, câblage) ou vérifier s'il n'y à pas une masse qui touche le point chaud de la sortie. Dans tous les autres cas, vérifier encore votre travail, et le cas échéant, voir votre luthier local.
En utilisation normale la pile 9 volts dure plusieurs années, l'usure de la pile s'entend très bien à l'avance quand les aigus perdent de leur clarté. Si la pile se décharge en quelques jours c'est presque toujours un problème de câblage du jack erroné, ou d'un jack défectueux ou d'un modèle inapproprié.

Je vous souhaite une bonne installation de l'EL-5 et surtout, bonne musique !

Guitares et basse Leduc, 12 rue du Pont F-57655 Boulange | tél: +33 382 53 16 16 | guitare@leduc.fr
www.leduc.fr | les sites web de 2010, de 2006 et de 2002 | facebook | questions fréquentes (FAQ)